La sécurité humaine dans les pays maghrébins : Précarité, Privation, Vulnérabilité et les risques sécuritaires au Maghreb

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

1. La problématique de la sécurité humaine

•             La sécurité humaine est celle qui va le plus loin en prenant pour objetalt référent non plus l’État, ni la société, ni la communauté, mais l’être humain. •             Le concept de sécurité humaine repose ainsi sur les principes d’émancipation de l’individu en le « libérant de la peur et du besoin », et de justice sociale

•             Ainsi, selon l’approche centrée sur la « sécurité humaine », les menaces et les défis pesant sur la sécurité transcendent la défense nationale, le respect des lois et de l’ordre pour inclure toutes les dimensions politiques, économiques et sociales permettant de vivre à l’abri du risque et de la peur. L’attention est passée de la sécurité de l’Etat à la sécurité des personnes,

•             Le concept qui englobe, une liste de menaces, ainsi, avec la sécurité humaine, il se construit un droit des relations internationales qui ne règlera plus seulement les rapports entre Etats dans le respect neutre des souverainetés étatiques, mais la défense de valeurs et de solidarités privilégiant la souveraineté des individus sur celle de l’Etat, des changements considérables dans la pratique internationale, pour prévenir, guérir et supprimer les menaces sur la sécurité.

 

 

 

 

2. Les individus sont au cœur du débat sur la sécurité humaine

Le PNUD (94) a développé une définition très large de la sécurité humaine basée sur l’idée que la sécurité ne doit pas se concentrer exclusivement sur les Etats, le territoire et les questions militaires, mais sur les individus qui sont au cœur du débat sur la sécurité.

Classement adopté par le PNUD, les sept dimensions de la sécurité humaine

1.            La sécurité économique menacée par la pauvreté et le chômage ;

2.            La sécurité alimentaire menacée par la faim et la famine ;

3.            La sécurité sanitaire menacée par les blessures et la maladie ;

4.            La sécurité environnementale menacée par la pollution, la dégradation environnementale et la déplétion des ressources ;

5.            La sécurité personnelle menacée par le crime et la violence ;

6.            La sécurité politique menacée par la répression politique ;

7.            La sécurité communautaire menacée par les conflits sociaux, ethniques et confessionnels

 

3. Les défis de la sécurité humaine dans les pays arabes

La notion de « sécurité humaine » sera entendue selon les termes posés par le Rapport arabe sur le développement humain 2009 – « Les défis de la sécurité humaine dans les pays arabes », c'est-à-dire « le socle matériel et moral qui garantit la vie, les moyens de subsistance et une qualité de vie acceptable à la majorité ».

A ce titre le rapport, met l’accent sur :

             Les pressions sur les ressources environnementales.

             La performance de l’État pour la garantie/ sécurité humaine.

             L’insécurité spécifique des groupes vulnérables.

             La vulnérabilité économique, la pauvreté et le chômage.

             La sécurité alimentaire et la nutrition.

             La santé et la sécurité humaine.

             L’insécurité généralisée liée à l’occupation et à l’intervention militaire étrangère.

 

4. Sécurité humaine & développement humain

•             Le PNUD (2009), la sécurité humaine (avec ses 7 dimensions) est mise en relation avec (+) la notion de développement humain.

•             Le développement humain est lié au renforcement des capacités et des chances de l’individu / groupes sociaux

•             La sécurité humaine met davantage l’accent sur l’aptitude des populations à éviter les menaces qui pèsent sur : 

                 *____leur vie,

                 *____leurs moyens de subsistance

                 *____leur dignité humaine

 

 

Dans ce sens, la sécurité humaine est définie comme étant:

 « la libération des êtres humains des menaces intenses, extensives, persistantes, et compréhensives  auxquelles leur vie et leur liberté sont vulnérables»

 

5. Vulnérabilité, capabilités des individus et les défis sécuritaires au Maghreb

•             Au sens général, la vulnérabilité de l’individu, est la probabilité de voir sa situation ou ses conditions de vie se dégrader ou s’enfoncer face aux fluctuations de la vie.

•             Pour analyser la vulnérabilité, il faut identifier :

             non seulement la menace, c’est-à-dire le risque global encouru par chaque individu,

             mais aussi la capacité de réaction, c’est-à-dire l’ensemble des capabilités possédé par l’individu, qui permet de tirer profit des possibilités qui s’offrent à lui

•             La notion de vulnérabilité est donc étroitement liée au niveau de capabilités possédé par les individus et au degré de risque encouru par ces individus.

•             L’augmentation des capabilités rend les individus moins vulnérables face aux divers risques qu’ils encourent

 

6. L’évaluation et la prévention des vulnérabilités des individus sont des questions de sécurité

De point de vue de sécurité humaine, il est fondamental de :

1- Evaluer les besoins

•             Evaluer / étude  des besoins des individus en terme d’état et situation actuel

2- Evaluer les vulnérabilités

•             Evaluer la vulnérabilité qui permet de souligner quels secteurs de vulnérabilité potentielle pourrait représenter un défi à la sécurité dans l’avenir.

Pourquoi est‐ce important ?

La sécurité humaine doit être orientée vers la prévention

•             Elle doit être en mesure d’observer, d’analyser les secteurs susceptibles de représenter une remise en question immédiat, à court et moyen terme de la sécurité d’un groupe social.

7. Les questions de précarité, de privation et les risques sécuritaires au Maghreb

 

Exemples :

L’emploi facteur d’insécurité

•             L’emploi est un problème majeur. La menace de perte d’un emploi et le non-respect des droits des travailleurs constituent un véritable facteur d’insécurité.

•             Dans le contexte actuel, il importe particulièrement de veiller au respect des dispositions ayant trait à l’emploi et aux conditions de travail. Repenser ou renforcer le rôle des acteurs socio-économiques et de la société civile pourrait être un levier intéressant pour améliorer les conditions de travail décent...

Le travail

•             Afin de satisfaire au mieux la demande d’emploi, il convient de développer la formation professionnelle selon des axes prioritaires fixés en accord avec le besoin des entreprises et organisée en coopération avec les partenaires maghrébins et les partenaires internationaux pour imaginer de nouvelles pistes de coopération dans ce domaine.

Créer des emplois

•             Le nombre de jeunes demandeurs d’emplois est important. Il est donc essentiel de multiplier les filières qui peuvent contribuer à la réponse à cette demande :

             Faciliter la création d’entreprises par des jeunes ;

             Promouvoir la création d’écoles de métier ;

             Favoriser le développement de réseaux maghrébins et transméditerranéens d’écoles de management professionnelles aboutissant à création d’emplois et de projets.

 

8. Perspectives et recommandations

8.1. Pour la création d’un observatoire maghrébin de la sécurité humaine

Prévenir l’insécurité au Maghreb nécessite notamment la création d’un observatoire de sécurité humaine

Une telle structure présuppose de disposer d’outils de mesure et donc de sondages et d’enquêtes d’opinions qui apporteront régulièrement des éléments factuels d’évaluation crédibles.

8.2. Un tableau de bord maghrébin de la sécurité humaine

Prévenir l’insécurité c’est identifier, évaluer et prévenir les risques. Il convient, dans ce but, de définir un « indice de sécurité humaine dans les pays maghrébins » qui évaluerait :

             la privation, c'est-à-dire les risques de carence ou de manque ;

             la précarité, c’est-à-dire les risques de dégradation d’une situation en l’absence d’amortisseurs sociaux ;

             la défiance, c’est-à-dire la difficulté à se projeter dans l’avenir à travers projet sociétal / pacte social.

Les critères décrivant cet indice doivent être normatifs, comparatifs, quantitatifs et se référant aux vécus individuels.

Cet indice, présenté sous la forme d’un tableau de bord de suivi de la situation de sécurité humaine, permettrait d’éclairer puis d’orienter les décisions dans le sens d’une plus grande satisfaction des besoins de sécurité du citoyen.

 

 

 

8.3. Pour la consolidation de la société civile au Maghreb

Les acteurs de la société civile peuvent jouer un rôle vital dans l’établissement de la sécurité humaine,

en particulier en temps de paix, grâce à leurs actions concrètes et leur plaidoyer en faveur de cette question. Cependant, la société civile ne peut, à elle seule, dispenser protection et services aux populations locales, se substituant ainsi aux institutions et fonctions étatiques. Pour promouvoir efficacement l’agenda de la sécurité humaine, il est nécessaire de développer des contrats de partenariat adaptés entre les acteurs de l’Etat et la société civile.

8.4 Le renforcement de la coopération entre les pays  de Maghreb est aussi une question de sécurité

Le renforcement de la coopération entre les pays du Maghreb s’impose, non seulement  pour des raisons économiques et d’intégration régionale, mais aussi pour gérer ensemble les  intérêts et les risques communs spécifiques à la région problèmes écologiques, eau, énergie, climat, , risques  sanitaires divers, problèmes migratoires, problèmes liés à la sécurité et à la lutte contre le  terrorisme.

La coopération devrait concerner les volets suivants :

•             Renforcer la notion de paix et de sécurité, de développement durable et de dialogue  culturel maghrébin, transméditerranéen et africain

•             Renforcer la vision stratégique de sécurité maghrébine

•             Renforcer la coopération en matière de sécurité et de contrôle des filières d’émigration  et de commerce illicite

8.5. La problématique du Droit international humanitaire et les défis sécuritaires au Maghreb aujourd’hui

•             Dans le cadre du nouveau dispositif normatif du Droit international humanitaire, l’exigence de sécurité ne doit pas ôter celle de liberté.

•             En effet, le nouveau  concept de sécurité humaine -privilégiant le droit naturel par rapport aux considérations de  souveraineté et la préoccupation morale par rapport à la légalité- fait de l’individu le centre  des préoccupations.

8.6. Les défis sécuritaires

•             Dans les pays du Maghreb,  la menace de type sécuritaire est aujourd’hui multiforme. Elle conjugue des éléments traditionnellement ancrés dans l’environnement de cette région, Le nord de l’Afrique, pont économique et culturel entre l’Europe, l’Afrique et le Moyen-Orient, devient potentiellement un lieu de tensions  et une zone à risque.

•             Il existe également des points de convergence entre les facteurs considérés comme anciens et les nouveaux qui pourraient se rencontrer notamment  la zone sahélienne du sud du Maghreb où l’autorité des États est vulnérable

•             Ces défis sécuritaires révèlent l’existence de nouveaux foyers de tension proches des pays du Maghreb. Cette proximité donne une nouvelle centralité au Maghreb dans les relations internationales.